Bienvenue chez Faniber

Je vous invite à venir passer un peu de temps dans mon univers. Vous y découvrirez mes passions, qui vont de la pétanque à la cuisine, en passant par le jardin, la photo, les ballades, la nature, l'écologie, la généalogie, la lecture, la musique, etc.

 

Bon voyage au coeur de mes passions. 

 

Merci de votre visite.

Jeudi 20 février 2014 4 20 /02 /Fév /2014 23:07

image0.jpg

 

Vous aimez les yaourts traditionnels, au lait de vache, mais voilà, c'est trop lourd et vous avez du mal à les digérer, ou bien votre organisme ne tolère pas le lait de vache.

Il y a une solution pour que vous puissiez continuer à manger des yaourts, le lait de soja. Ce dernier est le seul végétal fermentescible en dehors du lait de vache.

Nous allons donc passer sur un yaourt entièrement végétal et bien sûr beaucoup plus léger.

 

Voici la recette que j'ai mise au point, le résultat est excellent. 

ATTENTION, il y a différentes marques de lait de soja, et on n'obtient pas les mêmes résultats selon la marque utilisée. Pour ma part j'obtiens de très bon résultats avec la marque SOJADE.

 

Pour 12 pots, il vous faut :

image2

- 1 yaourt au soja

- 1 litre 3/4 de lait de soja

- 6 mesurettes bien bombées de lait végétal en poudre

- éventuellement de la confiture pour aromatiser

 

Préparation

Dans un saladier, mélangez au fouet le yaourt au soja et le lait en poudre végétal. J'ai choisi du lait d'amande à la chataigne qui donne un délicat parfum. La mesurette est celle qui est dans la boite. Vous pouvez aussi doser à la cuillère à café, auquel cas, vous les ferez rases et non bombées.

Ajoutez par petites quantités le lait de soja, sans cesser de mélanger.

Chez nous, certains préfèrent les yaourts natures, d'autres les veulent à la confiture. Ma yaourtière étant une 12 pots, j'en fait 6 natures, et 6 à la confiture.

Pour les pots à la confiture, déposer au fond du pot 1 belle cuillérée à café de confiture de votre choix.

Répartissez ensuite dans l'ensemble des 12 pots le contenu du saladier.

 

Fermer la yaourtière, et progrrammez la pour 10 heures de cuisson.

 

Lorsque la cuisson est terminée, je laisse les pots dans la yaourtière jusqu'à complet refroidissement.

Vous obtenez des yaourts fermes et délicieux.

 

NOTE : je ne mets pas de sucre, c'est un choix personnel. Pour information, les yaourts natures au soja sont plus doux que les yaourts natures au lait de vache, il n'y a pas d'acidité. De plus, lorsque l'on ajoute de la confiture, cela suffit à sucrer l'ensemble.

Par Faniber - Publié dans : YAOURTS
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 31 janvier 2014 5 31 /01 /Jan /2014 16:21

 

 

Maison 2

 

Situation

Commune pavillonnaire (83% de propriétaires)  d'environ 7 000 habitants à 21 kms au sud de Paris, accessible par :

- autoroute A6, sortie Epinay sur Orge, à 5 mn

- nationale 20, sortie Ballainvilliers, à 10 mn

- RER C, gare d'Epinay sur Orge, à moins de 5 mn

 

Commodités 

- gare à 7 mn à pied

- ligne de bus pour la Porte d’Orléans, à 200 m

- desservi par les grands axes : A6, A10, N104 (Francilienne), N20

- commerces à 3 mn en voiture

- écoles et collège sur la commune

 

Description 

- maison individuelle dans une allée réservée aux riverains

- grands volumes optimisés, pas de perte de surfaces en couloirs ou dégagements

- orientation nord-sud

- terrain arboré de 587 m2

- maison sur 3 niveaux avec combles aménagés

- garage attenant plus abri à bois de chauffage

- terrasse de 40 m2 au sud

- chauffage électrique avec radiateur à inertie sèche avec cœur de fonte, installés en 2008

- cheminée avec insert installé en 2010

- peinture murs extérieurs refaite en 2011

- décoration intérieure refaite au cours de ces trois dernières années

 

Détail des pièces 

Rez de chaussée 

- entrée : 7.04 m2

- toilettes : 1.53 m2 avec lave mains et sèche serviettes

- petit cellier : 0.52 m2

- cuisine équipée : 12 m2, refaite en 2013

- séjour double : 44.80 m2, lumière traversante, 1 double et 1 triple porte fenêtre au sud

 

1er  étage

- suite parentale : chambre, 15.77 m2, grand placard, sol en parquet stratifié, salle de bains, 6.69 m2
- chambre 2 : 14.21 m2, avec placard, sol en parquet stratifié
- chambre 3 : 10.22 m2, avec petit placard, sol en parquet stratifié
- salle d'eau : 3.95 m2

- toilettes : 1.10 m2

- dégagement : 2.56 m2

2e  étage, combles aménagés en 2009

- grande pièce de 20 m2 avec coin cuisine. Possibilité de faire une salle de bains à la place du coin cuisine.
- 3 ouvertures (fenêtres de toit Velux), 2 au sud sur jardin et 1 au nord. Les ouvertures sont équipées de volets roulants manuels isolants.

Surface totale : 140 m2

Garage : 17.40 m2, avec arrivée eau froide et évacuation. Porte basculante, plus accès porte de service par la terrasse.

Consommation électrique moyenne : 1500€ / an
Taxe foncière 2013 : 1569€
Taxe d’habitation inférieure de 9% par rapport à la moyenne nationale

Taxe foncière inférieure de 5% par rapport à la moyenne nationale

 

 Contact : 06 80 62 23 81

 

VISITES UNIQUEMENT LE SAMEDI

 

DIAPORAMA

Par Faniber
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 29 novembre 2012 4 29 /11 /Nov /2012 21:00

CUISINE-1271.JPG

Lorsque, lors d'un repas de fin d'année chez une de mes soeurs, j'ai vu dans mon assiette un foie gras qui n'avait vu, ni la chaleur du four, ni celle d'une plaque de cuisson, j'étais dubitatif, voire sceptique. Un foie gras cuit par l'action du sel, bon pourquoi pas !

Et pourtant, j'ai été conquis, depuis je ne le prépare plus que de cette manière. Il faut dire, que comme un certain nombre d'entre vous probablement, il m'est arrivé des mésaventures avec la terrine de foie gras mi-cuite au four, dont vous trouverez d'ailleurs la recette sur ce ce blog. Quel que soit l'endroit où vous achetez votre foie gras, vous ne savez jamais la quantité de gras qu'il va rendre et ce qu'il va rester réellement à servir à vos convives.

Ce problème est résolu avec la préparation au sel, la totalité du foie acheté se consomme. Certes, ce qui désarçonnera un peu vos invités, est le fait qu'il n'y ait pas de graisse "jaune".

 

Le choix du foie

Canard ou oie ?

Personnellement, je préfère le canard, à mon sens plus racé au niveau du goût.

 

Le poids du foie

Etant donné que tout se consomme, il faut pour 8 personnes un beau foie d'environ 650g.

 

La conservation du foie

Il faut qu'il soit sorti du sel 24 heures avant d'être consommé. Il se conserve une bonne semaine au réfrigérateur, mais c'est rare qu'il en reste aussi longtemps.

 

Faut-il dénerver le foie ?

C'est une opération délicate réservée aux professionnels. Pour ma part, je n'achète que des foies de qualité, je ne trouve donc pas nécessaire de réduire le foie en purée pour enlever 3 bouts de nerfs.

 

La préparation

Avant de le mettre au sel, il peut être macéré ou non. Personnellement, je préfère le macérer.

 

La macération

Il y a deux types de macération :

- immergé complètement dans du porto, ou vin rouge, ou vin blanc liquoreux. Poser le foie dans une terrine ou un simple saladier, frotter le des deux côtés avec du piment d'Espelette, et recouvrez avec le vin choisi. Couvrir le récipient et le mettre au frais entre 12 et 24 heures selon le goût, le retourner une fois.

- arrosé avec un verre d'alcool type rhum, cognac, armagnac, whisky, etc. Frotter le foie avec le piment d'Espelette comme précédemment, arroser avec le verre d'alcool, bien masser le foie sur toutes ses faces. Couvrir et mettre au frais une douzaine d'heures. Retourner le foie de temps à autre.

 

CUISINE-1269.JPG

La mise au sel

Dans tous les cas, égoutter le foie sur du papier absorbant.

Dans une terrine sèche, ou un autre récipient, étaler une couche épaisse de sel, poser le foie égoutté et recouvrir complètement de sel. Il faut compter environ un kilo de gros sel pour un foie. Couvrir et placer au frais 24 heures.


CUISINE-1267.JPG

La sortie du sel

Retirer le foie du sel, enlever le sel qui s'est glissé entre les lobes et dans les plis. Le foie doit être débarrassé de la totalité du sel. Déposer le foie dans une terrine propre et sèche, couvrir et remettre au frais, il faudra encore attendre 24 heures pour le déguster.

Ne jetez surtout pas le sel, délicatement parfumé au foie gras, il permettra de saler de nombreuses préparations culinaires.


La présentation

Laisser le foie au frais jusqu'au moment de servir, ne pas le sortir à l'avance.

Il sera présenté en tranches, comme n'importe quel foie gras, son aspect est légèrement rosé comme un mi-cuit. Il est extrêmement fondant en bouche.

ATTENTION, le foie risque d'être plus salé à certains endroits qu'à d'autres, et notamment sur les bouts, c'est normal. 

 

Le vin par l'accompager

Natif de Gironde, je le sers avec un Sauternes, Sainte-Croix du Mont, ou Loupiac. Les Monbazillac et Jurançon vont très bien aussi. Les Alsaciens vous diront qu'un Gewurztraminer bien fruité est une merveille, et ils ont raison.

Si l'option choisie a été la macération immergée, servir tout simplement le même vin que celui utilisé pour la macération.

 

Il est temps de passer à table, bonne dégustation.

Par Faniber - Publié dans : Le coin du gourmet
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 22 novembre 2012 4 22 /11 /Nov /2012 21:50

Coquilles saint-jacques au champagne

Cette recette a beaucoup de succès auprès de mes amis. Il est vrai que la coquille Saint-Jacques est toujours appréciée, mais ce qui fait vraiment sa différence, et qui donne tout son cachet à cette préparation, c'est la sauce au champagne.

 

Le choix des Saint-Jacques

Fraîches, le prix est prohibitif, à moins d'aller les chercher au bord de la mer. Surgelées, elles offrent un bon compromis, car on peut choisir la qualité, la taille et le prix que l'on veut mettre.

 

Pour 8 personnes

 

Prévoir 3 belles noix de Saint-Jacques par personne ou 4 petites

 

Le court bouillon

1 bouteille de champagne

4 échalotes

2 oignons

4 clous de girofle

bouquet garni

sel, poivre

 

La sauce

8 jaunes d'oeuf

2 cuillerées à soupe de crème fraîche

2 cuillerées à café rase de fécule

2 bols de court bouillon de coquilles

 

La présentation

Coquilles Saint-Jacques en céramique ou des cassolettes

Ciboulette fraîche

 

PREPARATION

Si vous utilisez des noix de Saint-Jacques surgelées, les décongeler à température ambiante.

 

Mettre les noix dans une casserole avec, le bouquet garni, les échalotes coupées, les oignons piqués de clous de girofle, sel et poivre. 

 

Couvrir le tout avec la bouteille de champagne.

 

Important : les Saint-Jacques ne doivent pas durcir, il n'y a donc pas de cuisson à proprement parlé. Poser la casserole sur un feu doux, et la retirer au premier frisson.

 

Egoutter les Saint-Jacques

 

Filtrer le bouillon de cuisson, et le mettre sur feu vif sans couvrir afin qu'il réduise de moitié

 

Les coquilles peuvent être préparées à l'avance et conservées sous un film alimentaire pour ne pas sécher. Par contre, la sauce ne se préparera qu'au moment de servir. Pour cela, délayer dans un bol, les jaunes d'oeuf, crème fraîche et fécule. Incorporer au fouet un peu de bouillon brûlant. Verser cette préparation dans la casserole de bouillon, sans cesser de fouetter sur feu doux. Dès que la sauce épaissit légèrement, la retirer du feu sans la laisser bouillir.

 

Disposer les noix de Saint-Jacques dans les cassolettes ou coquilles individuelles en céramique, napper avec la sauce chaude, et ciseler un peu de ciboulette. Servir aussitôt, il ne faut pas que la sauce refroidisse.

 

Vous allez ravir vos convives, bonne dégustation.

 

Le vin

Vous pouvez, soit servir le même champagne que celui utilisé pour le court bouillon, ou alors opter pour un Gewurztraminer qui apportera un côté plus doux et plus fruité que le champagne.

Par Faniber - Publié dans : Le coin du gourmet
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 20 août 2010 5 20 /08 /Août /2010 23:44

Dans le prolongement du deuxième plateau, en surplomb du potager, il y a une petite partie plate en forme de triangle, que nous avons surnommé "le coin méditerranéen" en raison des plantes qui le composent. C'est un endroit très sec. Il constitue un de nos nombreux petits recoins aménageables à tout moment par une table et deux chaises. A l'abri de la haie de cyprès, c'est un point d'observation intéressant vers la rocaille, l'albizia et le "bout du jardin".

 Méditerrannée

IMG_1058.JPG

L'eucalyptus gunnii fait partie des espèces de Gommier les plus utilisées sous nos climats. Son feuillage glauque à reflets bleutés, de forme très arrondie en fait toute sa beauté. Son écorce se révèle intéressante, se desquamant continuellement, passant par lambeaux du blanc crème au brun. Plante d'un très grand intérêt ornemental, qui s'emploie en isolé, en massif et pour les grands espaces. Il supporte bien la taille. Les branchages coupés au coloris glauque apportent une touche d'originalité dans les bouquets. Nous avons choisi de l'utiliser en massif. Ce sujet a été planté au printemps 2009, il faisait alors 50 à 60 cm, il mesure aujourd'hui entre 2.50 m et 3 m. Nous lui avons pourtant coupé la tête à deux reprises en un an, c'est dire si sa croissance est rapide. Sa rusticité est bonne, jusqu'à -15°C.

Eucalyptus.jpg

Les 5 gaillardes royales (voir descriptif dans jardin partie 4 : la rocaille) montent la garde autour de l'eucalyptus.

IMG_1061.JPG

Sans céder à la mode actuelle des oliviers, quel jardinier ne rêve pas d'en accueillir un dans son jardin ? En 2008, nous avons planté deux olea europaea, un en pot sur la terrasse, l'autre en pleine terre. Pendant les deux hivers qui ont suivi, nous ne les avons pas protégés. Le premier hiver, ils ont pris un coup de froid sans grandes conséquences. Le deuxième hiver, cela a été un peu plus sévère, ils ont perdu quasiment toutes leurs feuilles, et ont eu beaucoup de mal à repartir (voir photo ci-dessous). Celui de la terrasse a refait des feuilles en juin, celui qui est en pleine terre commence juste à refaire ses feuilles, nous sommes au mois d'août. L'olivier est annoncé rustique jusqu'à -8°C. L'hiver dernier, la température est descendue en dessous de -10°C. Ceci explique cela. L'hiver prochain, ils seront emmaillotés dans du voile d'hivernage.

Olivier

L'olivier ne se décrit plus, c'est le symbole méditerranéen par excellence, l'arbre ancestral. Son joli feuillage vert argenté, son port particulier, ses olives noires en automne, en font un arbre unique que nous aimons beaucoup.

3 pieds de thym commun, thymus vulgaris, habillent l'olivier.

IMG_1065.JPG

Le thym est sûrement la plante condimentaire la plus connue, et une des plus utilisées. Le thym était déjà connu dans l'antiquité pour ses propriétés antiseptiques. Aujourd'hui, toujours apprécié dans la cuisine méditerranéenne ou non, les feuilles et les jeunes pousses sont utilisés comme condiments pour les sauces, les ragoûts, les marinades. Le thym forme  des petits coussins adorables. On a envie de passer sa main dedans pour recueillir son parfum.

IMG_1064.JPGIl fleurit blanc au printemps, ne craint ni le froid, ni la sécheresse, et nécessite une légère taille pour conserver son aspect compact. De tous les thyms c'est le plus parfumé. 

Le thym a des vertus antiseptiques et digestives. l’infusion de thym,très agréable, est digestive et soulage les troubles gastro-intestinaux mineurs. Le thym est surtout utile, en tisane ou en inhalation, pour prévenir ou soulager les affections respiratoires, rhumes et bronchites. En lotion, l’infusion soigne les petites plaies (coupures, écorchures) et calme les irritations cutanées.

Les lavandes, font tout de suite penser à la Provence, les champs bleus à perte de vue, les senteurs, les produits dérivés. Nos trois lavandes occupent une place de choix dans le coin méditerranéen. Elles forment une bordure juste au-dessus du potager. de juin à août, elles balancent leurs longs épis bleus au gré du vent, Les abeilles, bourdons et papillons débordent d'activité autour des épis. Il suffit de s'arrêter quelques instants pour contempler le spectacle constitué par le ballet de ces volatiles. 

La taille s'effectue en deux temps, en août, la coupe des tiges florales, en fin d'hiver, la taille à proprement parlé, tailler uniquement dans les parties tendres (vertes) jamais dans le bois dur, car elles ne feraient pas de jeunes pousses. Cette taille de fin d'hiver protège les lavandes du froid.

Problème rencontré : les lavandes se dégarnissent en vieillissant, même si elles sont taillées régulièrement. Elles font du bois dur, sur lequel les jeunes pousses ne percent plus. Il convient de les renouveler régulièrement.

IMG_0722.JPGLe lilas blanc à fleurs doubles ensoleille le coin méditerranéen au printemps. Ses grosses grappes doubles parfumées sont un régal pour les yeux et le nez. 

IMG_0753.JPGBon à savoir : les bouquets de branches de lilas réclament beaucoup d'eau. Les fleurs peuvent faner très vite si on ne prend pas garde à ce détail. Pour notre part, nous préférons les laisser sur l'arbre, où elles durent beaucoup plus longtemps. 

Le lilas n'aime pas trop la taille. Il faut se contenter d'une taille légère qui peut se faire de la façon suivante : dans un premier temps couper les fleurs fanées, puis pour avoir une floraison régulièrement réparties à des hauteurs différentes (et ne pas avoir toutes les fleurs en haut de l'arbre), tailler en dégradé sur le pourtour de l'arbre. 

Le lilas abrite, un thym, une menthe et une campanule des murs. 

Un romarin termine ce coin méditerranéen. Il n'est pas en très grande forme, la moitié du pied a séché, et a donc été coupée il y a 3-4 ans.

 

Toutes les photos ont été faites en 2010

Par Faniber - Publié dans : Le coin du gourmet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Présentation

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés